1
fournisseurs :

EDF

prix électricité
Prix du kWh TTC
Heure pleine : 0,1391 €
Heure creuse : 0,0964 €
abonnement : Dès 7.99 €/mois
prix gaz
Prix du kWh TTC
de €
à €
abonnement : €/mois

EDF, protecteur de l’environnement ?

Connaissez vous le vautour percnoptère ? Il s’agit d’une espèce de vautour présent dans divers pays d’Europe, d’Afrique et d’Asie. En France, on le retrouve dans le sud et dans les Pyrénées. Il mesure entre 55 et 80 cm et possède une envergure pouvant aller de 150 à 180 cm. Adulte, il pèse généralement entre 1,5 et 2 kg. Il est facilement reconnaissable à sa face jaune, son long bec fin et jaune, et à son plumage blanc.

Présent dans la vallée de Campan située en Hautes-Pyrénées, dans la région Midi-Pyrénées, le vautour percnoptère pourra désormais cohabiter tranquillement avec les installations hydroélectriques d’EDF. En effet, dans cette vallée on dénombre un couple de vautours percnoptère qui y vient entre le 1er mars et le 15 septembre, essentiellement pour s’y reproduire avant de migrer vers d’autres espaces. Il s’agit d’une période extrêmement sensible pour ces oiseaux.

Le problème, c’est que durant cette période, EDF devait réaliser des travaux d’entretien et de maintenance de ses installations hydroélectriques. Ces travaux nécessitent notamment des opérations héliportées qui seraient les plus perturbatrices pour le couple de vautours. C’est pourquoi une convention de partenariat a été signée, le 16 janvier, entre plusieurs représentants des différents acteurs que sont EDF, l’Etat, Nature Midi-Pyrénées et la Ligue de protection des oiseaux. Cela résulte sur un engagement de la part d’EDF d’adapter ses travaux en fonction de la présence des vautours. Il n’y aura pas d’opérations héliportées durant cette période, et certains chantiers seront décalés.

Les travaux prendront plus de temps, 2 ans au lieu d’1 an pour certains, mais au prix d’une prise en compte de l’environnement. Ce n’est pas la première fois qu’une telle convention est mise en place pour protéger une espèce animale. Il y a notamment eu celle pour protéger le gypaète barbu en 2012 qui est une autre espèce de vautour présent dans les Pyrénées.