5
fournisseurs :

Eni

prix électricité
Prix du kWh TTC
Heure pleine : -8% €
Heure creuse : 0,0900 €
abonnement : 5.8 €/mois
prix gaz
Prix du kWh TTC
de 0,06446 €
à 0,06841 €
abonnement : 13.87 €/mois

ENI, deuxième fournisseur de gaz en France

Une enquête réalisée par les Echos Etudes a permis de voir la situation du marché des gaz naturel en France. Dans son état actuel, les plus grosses parts de marché du gaz appartiennent essentiellement à l’ENGIE, mais, les fournisseurs alternatifs tels qu’ENI occupent de plus en plus le devant de la scène.

ENI est d’ailleurs deuxième du classement en termes de part de marché. Ce dernier possède une part de 15, 2 %  contre 39, 2 % pour l’ENGIE. Total et EDF sont en troisième position ex-aequo avec 5, 1 % de part de marché en volume.

Le marché du gaz reprend du poil de la bête

Depuis l’année 2015, la consommation de gaz naturel en France repart à la hausse. Cela fut possible notamment grâce aux centrales à gaz à cycle dit combiné. Ces installations ont pu avoir une seconde vie à la suite de la chute des prix de gros du gaz.  Elles furent de nouveau compétitives grâce à la baisse des tarifs du gaz en gros, ce qui a conduit au recul des autres procédés de production de l’électricité

Parallèlement, les opérateurs dans le gaz naturel cherchent divers moyens pour se positionner sur le marché et faciliter la transition énergétique. Il y a eu notamment le lancement du biogaz ou encore de power to gaz. Cependant, les fournisseurs se heurtent à plusieurs contraintes  dont l’alourdissement de la fiscalité verte et l’augmentation des mesures ayant pour but de réduire la consommation en énergie. Face à ce contexte, le futur pour les opérateurs reste incertain. GRT Gaz, quant à lui, imagine un scénario pessimiste avec une chute de  0, 2% par an pour le prix du gaz dans les dix années à venir.

ENGIE en bonne position

Au niveau des fournisseurs alternatifs, la baisse des prix de gros sur le marché et la fin partielle des tarifs réglementés ont boosté leur business en France. Ce qui explique pourquoi, ils se positionnent mieux sur le marché du gaz en volume de consommation. La preuve avec ENI qui possède désormais 15% du marché. ENGIE, l’opérateur historique, de son côté a vu sa part baisser jusqu’à 39%. Le fournisseur devra pour sa part revoir sa politique de prix et diminuer l’attractivité de ses offres suite sa condamnation par l’Autorité de la concurrence en mai 2016.